Blog

Claude Dagenais| 08 Avr 2015| 0 comments

À la fin de mon dernier mandat photo, j’ai été interpellé par deux personnes qui m’ont demandé de ne pas publier les images que je venais de créer et dans lesquelles elles pourraient apparaître. Puisque ces images n’étaient pas destinées à être publiées, j’ai pu les rassurer.
Mais qu’en est-il du droit à l’image?

Images commerciales

Nos clients d’affaires sont habitués à ce que nous complétions des autorisations de publication de modèles et de propriétés pour leurs projets. Généralement, ces autorisations sont nécessaires pour la publication d’images commerciales qui contiennent des personnages ou qui sont produites dans des lieux privés. Elles permettent de protéger à la fois nos clients et les modèles.
Simplement, le droit à l’image nous dicte qu’il est interdit de publier dans un journal, une revue, une publicité ou sur les réseaux sociaux une photo ou une vidéo sur laquelle on peut vous reconnaître, sauf si vous avez donné explicitement votre accord. Cette interdiction s’étend aussi à certains types de propriétés, par exemple les œuvres d’art et les réalisations architecturales.
Un bel exemple de l’application de ce droit se reflète dans l’affaire Duclos qui fait office de référence au Québec.
De façon générale, nous vous suggérons d’y penser à deux fois avant de publier des images, particulièrement sur Internet.

Images éditoriales et artistiques

Toutefois comme le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada l’a rappelé il y a des limites au droit à l’image. Entre autres, le Commissariat écrit : « en général, selon les lois visant la protection de la vie privée dans le secteur privé, l’information et le consentement ne sont pas nécessaires aux fins journalistiques, artistiques ou littéraires ».

C’est d’autant vrai si une image de vous est captée lors d’un évènement public qui de surcroit a lieu dans un lieu public. Si en plus vous prenez activement part à cette activité, votre intervention devient d’intérêt public. La liberté de presse et le droit du public à l’information ont alors préséance sur le droit à l’image.

Alors, soyez prudent quand vous publiez des images et souriez quand nous captons des images de vous lors d’un évènement public.

Quelques références

  1. Le droit à l’image au Québec par le photographe Francis Vachon
  2. Ton droit à l’image par Éducaloi
  3. Droit à l’image : peut-on publier la photo d’une personne dans un journal sans son consentement? dans le Grenier aux chroniques
  4. L’intérêt public comme limite au droit de veto des personnes sur la diffusion de leur image par Pierre TRUDEL Centre de recherche en droit public Université de Montréal

Cet article explique de façon générale le droit en vigueur au Québec et n’est pas un avis ou un conseil juridique. Pour connaître les règles particulières à votre situation, consultez un avocat ou un notaire.

Claude Dagenais| 22 Mar 2015| 0 comments

Faceboob_Sharev2

Nous aurons l’immense honneur d’inaugurer un nouveau lieu d’exposition dans Brome-Missisquoi à la Maison Gilles-Carle BM avec l’exposition Falsa Natura. Le 7 mai prochain, nous serons présent sur place pour le vernissage de l’exposition qui continuera jusqu’au 18 juin. Une partie des ventes sera remise à la Maison Gilles-Carle.

Au sujet de la Maison Gilles-Carle

Étant un lieu apaisant où il fait bon vivre, la Maison permet à votre proche de s’adonner à des activités qui lui plaisent entouré des bons soins de notre équipe chaleureuse. En sachant que votre proche est en sécurité, vous pourrez vous accorder un répit de qualité en toute quiétude ! La Maison Gilles-Carle Brome-Missisquoi, c’est un lieu de détente et de vacances pour nos aidants et leurs proches.

Au sujet du Regroupement Soutien aux Aidants Brome-Missisquoi

Le RSABM a pour mission de prévenir et soulager l’épuisement des proches aidants. Afin de bien réaliser notre mission, nous travaillons en étroite collaboration avec les services existants tant au niveau du réseau de la santé que du communautaire. Par une présence et une écoute attentive, nos professionnelles accueillent les proches aidants dans le plus grand respect et en toute confidentialité.

Claude Dagenais| 07 Déc 2014| 0 comments

Marsala

Depuis 2000, le fabricant de nuanciers Pantone dévoile chaque année la couleur qui aura les faveurs du prêt-à-porter, des objets de décoration ou des cosmétiques. Après la teinte émeraude en 2013, et un rose légèrement violacé « Radiant Orchid » qui rappelle les couleurs de l’exposition Falsa Natura de Claude Dagenais en 2014, cette année c’est la couleur « Marsala » qui a été couronnée. Ce rouge brun a été choisi par Pantone en tant que teinte qui influencera la mode, la décoration et le design en 2015.

Echinacea Minio

Remarquez comment la couleur « Marsala » rappelle les couleurs présentes dans la dernière création de la collection Falsa Natura : Echinacea Minio qui fait le pont entre l’année 2014 et 2015 de la production artistique de Claude Dagenais exposée en ce moment au Le Pleasant Hôtel & Café.

Falsa Natura | Echinacea Minio

 

« Tout comme le vin qui porte le nom de Marsala, cette teinte élégante symbolise la richesse d’un repas fastueux. Quant au rouge brun à son origine, il est synonyme de sophistication et d’originalité naturelle. Cette couleur est chaleureuse, actuelle et universelle, car elle se transpose aisément dans la mode, la beauté, le design industriel, l’ameublement et de la décoration intérieure. »

Leatrice Eiseman, directrice du Pantone Color Institute

Source: www.pantone.com

Claude Dagenais| 02 Déc 2014| 0 comments

Falsa Natura

L’exposition Falsa Natura nous a permis de remettre plus de 1000 $ à la Maison Gilles-Carle. Vu le franc succès de l’exposition et l’appréciation des œuvres par les nombreux visiteurs de l’hôtel, l’exposition renouvelée restera en place cet hiver au Le Pleasant Hôtel & Café.
Venez profiter des œuvres de Claude Dagenais tout en savourant un des meilleurs chocolats chauds.

Claude Dagenais| 02 Oct 2013| 0 comments

Que dire d’autre? Bienvenue chez nous.

Ouf, après sept ans, cela fait du bien de reprendre le contrôle de notre présence web! Oui, oui, c’est nous qui avons tout créé ici.

Prenez le temps de visiter notre nouveau site qui présente notre travail photographique. Il va évoluer avec le temps et selon nos projets et nos disponibilités et nos humeurs.